Spikeball, la nouvelle façon de se divertir

Tout savoir sur le spikeball

Le spikeball, vous connaissez ? C’est un sport de divertissement à mi-chemin entre le tennis et le volley-ball. Ce jeu divertissement qui utilise un filet horizontal fixé à un cadre rond près du sol et une petite balle a conquis beaucoup d’adeptes. La règle de jeu est simple, chaque équipe de 2 joueurs fait rebondir à tour de rôle la balle sur le petit trampoline jaune et noir de façon à ce que l’autre équipe ne soit pas capable de la retourner.

 

Un jeu de divertissement pas si nouveau que ça !

Le spikeball qui s’appelait alors Roundnet est apparu dans les années 80, un sport créé par Jeff Knurek. En raison de sa faible notoriété, il a été vite oublié. Mais l’année 2017, c’est le jeune entrepreneur de Chicago Chris Ruder qui l’a remis au goût de jour. Ne trouvant pas d’équipements dans le commerce pour pratiquer ce sport, il a décidé de créer la société Spikeball, une firme qui se spécialise dans la fabrication d’équipements pour jouer au spikeball. Il n’a pas attendu pour connaître un immense succès en envahissant les parcs et les plages. En effet, l’automne dernier, la société a vendu le millionième filet de spikeball et a réalisé en 2017 plus de 15 millions de dollars de chiffre d’affaires, et depuis, elle a acquis des centaines de milliers d’autres. Lors du tournoi officiel de cette saison, plus de 2 500 équipes ont participé, et la finale se passera le mois d’octobre à Santa Monica en Californie. À côté des rencontres officielles, plusieurs centaines de tournois locaux sont organisés un peu partout, mais toujours avec l’appui de la société Spikeball qui participe parfois aux prix et aux équipements.

 

Un sport pas comme les autres

Beaucoup de personnes comparent le spikeball au tennis et au volley-ball avec également un air de squash et de pelote basque. Mais force est de constater que c’est une discipline unique qui n’a point de limites, la balle peut aller où elle veut tout comme le jeu aussi. C’est un jeu qui évolue en permanence. Le sens du placement, la coordination et la maîtrise des angles sont bien plus importants que la force physique ou la rapidité. Avec les tournois au Canada et en Europe, le spikeball se développe significativement dans le monde occidental. Afin que cela ne reste pas une mode susceptible de sombrer dans l’oubli, Chris Ruder ne cesse d’organiser des rencontres dans les universités et les lycées en fournissant des kits et en donnant des formations aux enseignants. Afin de rendre le jeu encore plus attrayant et pour qu’il reste dans le paysage sportif très longtemps, Chris Ruder pense changer un peu les règles du jeu.