États-Unis, le secteur du divertissement boosté avec la SVOD

La SVOD een plein boom

Le DEG ou le Digital Entertainment Group a dévoilé le bilan du second trimestre du marché de divertissement vidéo, et une forte croissance de 9,45 % à 5,6 milliards de dollars a été constatée. C’est possible vu que le secteur est entre les mains des marques qui ne sont pas la manifestation directe des studios comme Apple, Netflix, Google, Amazon…

 

L’année 2018, 22 milliards de recettes

La totalité des dépenses en divertissement des foyers américains est arrivée à 5,6 milliards de dollars pendant le second trimestre, c’est une forte croissance de 9 % par rapport aux 5,1 milliards de dollars à la même période l’année précédente. Pendant le premier semestre de 2018, les dépenses totales sont montées à 9 % passant de 10,3 milliards de dollars à la même période l’année dernière à plus de 11,2 milliards de dollars. Avec une telle cadence, le secteur pourrait atteindre 22 milliards de dollars, le niveau de recettes le plus élevé depuis l’année 2004, la période où le DVD faisait sensation sur le marché vidéo et où le VHS connaissait ses dernières heures de gloire.

 

Le marché vidéo traditionnel en déclin

Au premier trimestre de cette année, la vente des produits Ultra HD a connu une hausse par rapport à l’année dernière, mais ce n’est pas suffisant pour cacher la triste réalité du marché physique. En effet, la vente de DVD et de Blu-Ray a perdu 21,5 % au second trimestre avec une recette de 887 millions de dollars. Sur le premier trimestre, la perte était de 15,67 % à 1,94 milliard de dollars, équivaut à 362 millions de chiffre d’affaires. Pour le marché de la location y compris les vidéoclubs et les automates, il est également en perdition à 931 millions de dollars, un recul de 17,51 % par rapport au premier semestre de 2017, la perte est estimée à près de 200 millions de dollars. Au total donc, le marché physique connait une perte de 5600 millions de dollars de recettes au premier semestre de cette année par rapport à l’année dernière.

 

Le règne de la SVOD

L’EST continue sa croissance au deuxième trimestre avec 552 millions de dollars, une augmentation de 10,47 % si bien que sur tout le trimestre, il réalise 1,17 milliard de chiffres d’affaires, une hausse de 9,72 %. Pour la TVOD, suite à un premier trimestre désastreux, elle revient avec une croissance de 1,78 %, soit une recette de 521,48 dollars. Sur le semestre, elle affiche une légère perte de 1,42 % à 1,07 milliard de dollars. Concernant la SVOD, elle a enregistré 3,15 milliards de dollars de recettes, une hausse de 30,67 % par rapport à 2017, sur le second trimestre 2018. Sur le premier semestre, cela monte à 6,13 milliards de dollars, une augmentation de 29,8 %, cela représente 73 % du marché digital total, la moitié du marché total vidéo. Le chiffre d’affaires 2018 pourrait donc grimper à 12 milliards de dollars.

 

Continuez votre lecture avec Spikeball, la nouvelle façon de se divertir.