Investissement, les placements atypiques et productifs

Les meilleurs placements pour l'année à venir

L’assurance-vie et les livrets commencent à avoir des rendements de plus en plus faibles, mais il y a d’autres alternatives pour mettre en sécurité son argent et pour le voir fructifier. Actuellement, les secteurs prisés des investisseurs sont les vaches, le vin et la forêt, mais aussi les pierres précieuses ainsi que les voitures de collection. Mais ces placements demandent un suivi pour qu’ils soient rentables.

 

Les vaches

Si vous investissez dans une ou plusieurs vaches laitières, vous pourrez avoir un rendement de 5 % par an. Afin d’entrer dans le secteur, tournez-vous vers l’AFIC ou l’Association Française d’Investissement en Cheptel, vous allez y acheter des vaches laitières, c’est environ 1 600 euros la tête. Cette association se charge ensuite de trouver des intermédiaires qui seront en relation avec les éleveurs pour s’occuper de vos vaches. Vous pourrez vendre vos bêtes chaque année ou investir à nouveau dans de nouvelles vaches. Vu que vous êtes assuré, si l’une de vos bêtes meurt, elle sera remplacée. L’avantage avec ce placement, c’est qu’il n’exige pas une importante somme d’argent. De plus, il est sans risque vu que la consommation de viande et de lait est toujours importante.

 

Le vin

Le placement dans le vin est pour les amateurs de bons vins, car il demande une connaissance en la matière pour un investissement sans risques. Également, il faut une somme d’argent conséquente à l’entrée puisqu’afin que ça rapporte. Vous devrez vous tourner vers les grandes appellations, les bouteilles en tirage limité et les meilleurs millésimés. En ce moment, le prix d’un hectare de vigne AOP-AOC coûte dans les 130 000 euros et peut atteindre plusieurs millions d’euros. Toutefois, les bonnes terres prennent rapidement de la valeur, un hectare de Pouilly-fuissé peut avoir au moins 40 % en moins d’une dizaine d’années. Si vous avez un petit budget, vous pourrez toujours miser sur les groupements de fonds viticoles ou GFV avec un ticket d’entrée aux alentours de 5 000 euros. Certains GFV de grands crus proposent des rendements autour de 10 %. Aussi, le placement dans le vin permet de maximiser la fiscalité.

 

La forêt

Savez-vous que chaque année, seulement 1 % de la forêt française est vendue ? C’est un investissement local et confidentiel. Ce type de placement n’exige pas une grosse somme d’argent, car en moyenne, un hectare coûte environ 4 000 euros. Pour le rendement, c’est jusqu’à 4 % par an. Ce placement permet aussi d’avoir une exonération fiscale de 25 % sur l’impôt sur le revenu et un abattement de 75 % sur l’impôt sur la fortune immobilière. Mais encore, vous pourrez obtenir un crédit d’impôt de 25 % du montant des travaux forestiers réalisés. Toutefois, il y a quelques risques financiers, notamment les incendies, les maladies ou les conditions climatiques défavorables.

 

Lisez également Partir à la conquête de l’Australie, les applications incontournables.