Quels outils pour traduire son site web ?

Lorsqu’une marque décide d’étendre ses produits ou services à d’autres marchés, la traduction de sites web et la localisation de leur contenu deviennent une priorité. Une analyse préalable est nécessaire pour obtenir une connaissance approfondie du marché cible.

Comment traduire un site web ?

Différents outils sont désormais disponibles pour la traduction de sites web, qu’il s’agisse d’applications en ligne ou de plugins installés dans des systèmes de gestion de contenu et qui traduisent le contenu web automatiquement ou de manière professionnelle. Voyons cela de plus près :

Outils de traduction automatique

Le réseau regorge d’outils qui, lorsque vous saisissez votre site web et la langue cible, vous donnent une traduction automatique du contenu. Ces traductions ne sont pas de bonne qualité, car elles produisent une traduction littérale, généralement réalisée à l’aide des moteurs de recherche de traduction de Google ou de ceux d’autres navigateurs web, comme Chrome.

Nous connaissons tous Google Translate et DeepL, deux services gratuits de traduction automatique. Il peut être très tentant de les utiliser pour traduire votre site Web, car il vous suffit de copier et coller votre contenu, de sélectionner la langue cible et, voilà, votre contenu sera traduit en quelques secondes. Pour traduire un contenu générique en anglais, cela peut parfois faire l’affaire. Cependant, si vous souhaitez faire traduire votre contenu dans une langue rare telle que le suédois, un traducteur automatique ne pourra obtenir un contenu de qualité. Privilégiez alors les services d’un traducteur suédois professionnel.

Nous connaissons tous l’expression “vous obtenez ce pour quoi vous payez”. Et c’est un excellent exemple, car ce type de traduction de sites Web peut en fait causer plus de problèmes qu’il n’en résout. Bien que ce service semble incroyable, il s’agit de l’une des erreurs les plus courantes lors de la traduction d’un site web !

Il n’y a pas de pire erreur que de traduire un texte en utilisant un traducteur en ligne. Cette méthode aboutit presque toujours à une mauvaise traduction, trop littérale et, surtout, qui ne vous aidera pas à générer des affaires. Elle peut causer plus de mal que de bien.

Plug-ins de traduction

Une autre méthode pour traduire votre site Web consiste à utiliser des connecteurs CMS. Grâce à ces plugins, l’utilisateur décide du contenu à traduire et du moment où il doit l’envoyer à la traduction. Cette méthode est fortement recommandée pour les sites Web simples, comportant peu de pages et un contenu plus ou moins statique. Cette méthode est généralement plus rentable, et les utilisateurs ont un degré élevé de contrôle sur le contenu à traduire et à publier en ligne.

La plupart de ces méthodes fonctionnent avec les systèmes de gestion de contenu (CMS) que les entreprises utilisent couramment. Vous pouvez contacter l’agence Strobag Media pour en savoir plus, ces derniers travaillent directement avec des agences de traduction pour mettre en place des sites multilingues.

Intégration dans votre CMS

Quel que soit le système de gestion de contenu ou DXP que vous utilisez, nous travaillons avec une solution automatisée d’accès à distance (AT-RTS), optimisant au maximum le processus de traduction de sites Web.

Vous pouvez demander des traductions directement à partir de votre CMS (ou de votre DAM ou PIM) et vous n’avez pas à vous soucier des formats de fichiers ou du suivi des différentes versions de fichiers. Vous recevrez une traduction de qualité, prête à être publiée directement sur votre plateforme.

Choisissez toujours une traduction professionnelle

Une société de traduction veillera non seulement à ce que le contenu traduit du site soit correct et adapté, mais elle améliorera également la réputation de votre image de marque et augmentera le trafic web et les conversions (ce qui est finalement ce qui compte le plus).

Il est important de localiser le site web, ainsi que de le traduire. La localisation consiste à traduire votre site web tout en appliquant les modifications nécessaires au contenu afin d’obtenir un texte qui soit à la fois compréhensible et racontable aux utilisateurs de la langue cible. Nous n’associons généralement la localisation qu’à la traduction de sites web ou de logiciels, mais d’autres aspects entrent en jeu dans ce processus. Par exemple, sur un site de commerce électronique, le nom ou la description des produits sur un marché spécifique ne doit pas nécessairement correspondre à celui d’autres pays.

Un autre aspect important qui doit être pris en compte lors de la traduction d’un site web est le référencement international. La traduction d’un site web ne se limite pas aux textes et contenus figurant sur les différentes pages et entrées du site, mais elle concerne également les mots-clés, les balises, les méta-descriptions, etc. À cet égard, une société de traduction doit également tenir compte du référencement du marché cible, améliorant ainsi le positionnement de votre entreprise dans les moteurs de recherche.